Comment favoriser le call to action grâce au digital ?
14 juin 2019 // , , ,


En matière de conversion, le « call to action » (littéralement « appel à l’action ») est sans doute l’un des procédés les plus importants à maîtriser et mettre en place. Posséder un site internet avec d’importants flux ne sert pas à grand chose si les utilisateurs ne sont pas guidés vers ce pourquoi vous souhaitez les avoir. Que cela soit pour lire vos articles, commander une nuit dans votre hôtel ou encore faire appel à vos services, il est nécessaire d’inciter les internautes à passer à l’action afin de gagner en conversion.

Plusieurs techniques permettent d’atteindre cet objectif. La première, qui est souvent la plus sous-estimée, repose sur une ergonomie simple afin de garantir un parcours utilisateur le plus facile possible. En ce sens, il est nécessaire de limiter au maximum son fil d’Ariane. L’utilisateur doit pouvoir accéder aux différentes informations et aux produits/services sans avoir à les chercher. Plus votre navigation sera intuitive, moins vous aurez de chance de frustrer l’internaute et donc de le perdre au profit de la concurrence. Rien n’est plus frustrant que de ne pas trouver ce que l’on cherche sur un site internet. Mettre en valeur les points importants de chaque page permet de pallier ce problème. Un bouton bien visible sera plus cliqué qu’un simple lien.

D’une manière plus concrète, il est important de ne pas oublier que les internautes sont des êtres humains. Cela peut sembler logique, mais pourtant, c’est d’une importance capitale dans le « call to action » qui est une forme de manipulation. Le rouge vif attirera bien plus l’œil qu’un bleu pâle, tout est question de physiologie. Il est donc préférable d’utiliser des couleurs vives pour mettre en avant des éléments importants sous peine qu’ils ne soient pas remarqués. Par ailleurs, il est intéressant à noter que le vert est la couleur que l’œil de l’être humain perçoit le mieux.

Le choix de positionnement des éléments les plus pertinents est également un critère permettant de favoriser le call to action. Il ne faut pas hésiter à laisser du vide autour d’eux afin de les rendre bien visible et les détacher du corps de page. La tendance culturelle de l’œil occidentale étant un « balayage en Z » hors lecture d’un texte, positionner les éléments clé sur ces lignes directrices est très bénéfique. Cela permet une nouvelle fois d’attirer l’attention de l’utilisateur et l’inciter à cliquer.

Concernant le contenu, il est conseillé d’aller à l’essentiel et soigner la tournure de ses phrases. Ce que vous proposez doit être compréhensible en une seule lecture. Il ne s’agit pas de véhiculer de la connaissance, mais d’évoquer ce que vous avez à offrir de manière synthétique. Au-delà d’attirer le regard, il faut pouvoir intéresser l’internaute. Pour se faire, jouer sur les émotions et les sentiments est ce qui fonctionne le mieux. Piquer la curiosité, choquer, surprendre… sont autant de sentiments intéressants à déclencher. « Ne surtout pas cliquer sur ce bouton » sera le meilleur moyen d’y parvenir. Ce qu’il faut retenir avec cet exemple, c’est le désir de l’être humain à braver les interdits et avoir le contrôle total sur ce à quoi on lui donne accès.

Le principe du « Countdown Timer » (littéralement « chronomètre de compte à rebours ») utilise en partie ce principe. L’idée est de donner l’impression d’une offre limitée dans le temps afin d’inciter l’utilisateur à s’en servir avant que cette dernière ne soit plus disponible. Une réduction, un gain ajouté, un nombre de places limité… sont de bons exemples. L’effet psychologique est si important, qu’il est courant que cette technique soit utilisée sans fondement. Que l’on aime ou que l’on n’aime pas, le résultat est là.

Enfin, un dernier paramètre à contrôler est la « page cul-de-sac ». Garder l’utilisateur le plus longtemps sur son site est la priorité absolue pour permettre aux techniques citées précédemment d’avoir plus de chance de faire effet. C’est ce qu’on appelle communément le « taux de rétention ». Le site entier doit donc être conçu de manière à créer une boucle infinie ne laissant apparaître aucune fin. Chaque page doit amener à une autre afin de maintenir l’utilisateur en haleine et ne pas être une fin en soi. 

En conclusion, le « call to action » repose majoritairement sur des constats du comportement humain. Le digital, en tant que page blanche où tout est possible, constitue un support de choix pour favoriser la conversion. Il est nécessaire de penser à la structure de son site internet en amont pour pouvoir gagner en efficacité. Jouer sur les sentiments de l’internaute, placer les éléments pertinents au bon endroit et travailler le contenu/visuel sont autant de paramètres à prendre en compte pour favoriser le « call to action ».

Pour ne rien manquer de notre actualité et voir nos réalisations, suivez-nous sur Facebook et LinkedIn ! 

Témoignage

J’ai fait appel à VIP 360 afin d’obtenir une visite virtuelle pour notre communication globale. J’ai été ravie du contact avec l’équipe, de l’écoute dans le montage du projet et surtout du résultat final. C’est un outil puissant de communication qui peut être utilisé dans plusieurs situations de promotion commerciale. Je tiens à remercier tout particulièrement Elise pour son suivi et son écoute sur notre projet.

Julie CASUCCIO / Chef d’entreprise, TOUR AZUR