Enfants et adultes assis sur une chaise avec des casques VR pour du digital learning

Le digital learning, un nouveau support de formation
6 août 2019 // ,


Parmi les multiples applications de la visite virtuelle de contenu figure le digital learning. Son principal intérêt en comparaison aux autres supports d’apprentissage existants est sa capacité à visualiser librement un décor dématérialisé est d’y être immergé. Le contenu présent à l’intérieur permet quant à lui d’avoir accès à des informations. En ce sens, la visite virtuelle apporte un vrai plus à la formation et apparaît comme un outil très intéressant pour les entreprises.

Dans le cas d’une industrie par exemple, la visite virtuelle permet de regrouper des informations sur les différentes activités réalisées à l’intérieur afin de former le nouveau personnel à son savoir-faire. Ce dernier est ainsi en mesure de naviguer virtuellement dans l’entreprise et avoir accès à des informations pouvant prendre différentes formes telles que du texte, de la vidéo, du pdf Le principal intérêt pour une industrie est donc d’avoir un guide sur-mesure permettant à son personnel de rapidement se former et de s’y référer en cas de besoin. De plus, l’aspect dématérialisé de la visite virtuelle la rend facilement consultable. Il est donc possible pour l’entreprise de partager la visite virtuelle avec ses collaborateurs afin qu’ils puissent comprendre les méthodes de travail exercées et ainsi accorder une plus grande confiance.

Visite virtuelle de Ragni

Un autre bon exemple est le monde de l’architecture et du bâtiment. Du fait de la possibilité de réaliser une visite virtuelle à partir d’éléments 3D, l’outil n’est pas limité à une photographie de l’existant. De ce fait, il peut être utilisé afin de proposer la visite d’un futur établissement non-construit en vue d’aider sa conceptualisation puis sa réalisation. En sachant qu’il est possible d’être immergé au sein même du bâtiment avec un casque de réalité virtuelle, la projection devient réellement intéressante pour une équipe d’architecte ou de maçonnerie. Par la suite, une seconde visite virtuelle après que le bâtiment ait été construit peut donner un bon comparatif. D’un point de vue du digital learning, il s’agit d’être en mesure de pouvoir montrer la phase de conceptualisation puis de réalisation et, grâce au contenu, pouvoir donner des indications sur les tâches réalisées pour y arriver. On peut imaginer par exemple une vidéo présente sur l’arche d’une maison au sein de la visite virtuelle qui serait consultable d’un simple clique et qui expliquerait comment en réaliser une similaire. Cet exemple est multipliable et applicable à n’importe quel élément ce qui s’avère très utile pour la formation.

Différentes fonctionnalités peuvent également venir se greffer sur le contenu afin de renforcer l’apprentissage. Il est, par exemple, possible d’intégrer un QCM au sein d’une visite virtuelle. Les questions de ce dernier peuvent porter sur les informations délivrées tout au long de cette dernière et donc permettre une validation des acquis. Il est également possible de créer un jeu en dissimulant des points à différents endroits de la visite afin de tester des connaissances. Les exemples sont multiples et presque tout est possible et imaginable ce qui rend cette solution de digital learning très malléable. Le principal intérêt est encore une fois l’aspect ludique qui en ressort. Grâce aux allures de jeu de ce type de formation, la connaissance a tendance à être plus facilement assimilée. 

Visite virtuelle de Valodea – QCM

De plus, l’arrivée imminente de l’intelligence artificielle au sein de ce support va renforcer sa capacité à favoriser l’apprentissage. La visite virtuelle et son contenu pourront s’adapter aux difficultés de l’utilisateur afin d’appuyer sur les connaissances les moins assimilées par ce dernier. Un élément explicatif (texte, vidéo…) plus détaillé pourrait, par exemple, apparaître suite à une mauvaise réponse lors du QCM au sein de la visite virtuelle. L’outil proposera ainsi un réel suivi basé sur les forces et faiblesses de l’utilisateur.

Une autre utilité qui concerne les plus grosses structures est liée à l’assimilation des locaux. Pour les entreprises étant implantées sur plusieurs zones géographiques ou ayant des locaux trop grands pour être assimilable rapidement, la visite virtuelle peut permettre au personnel de se repérer et d’obtenir des informations sur le lieu de destination souhaité. Encore une fois, les possibilités de l’outil ne se limitent qu’à l’imagination et constituent donc, un fabuleux outil de digital learning.

Vous avez un projet ? Cliquez ici et calculez, gratuitement et sans engagement, le prix de votre prochaine solution immersive

Pour en savoir plus, téléchargez notre livre blanc sur « E-learning : Nouvel enjeu de la formation »

Pour ne rien manquer de notre actualité et voir nos réalisations, suivez-nous sur Facebook et LinkedIn ! 

Témoignage

Très belle société, équipe très performante et très professionnelle.

Cédric LE PIFFER / CEO Immocoach